Quand et comment démouler un gâteau ?

Dernière mise à jour: 01.10.22

 

En pâtisserie, le démoulage reste une étape importante pour la réalisation d’une recette. Il serait regrettable de rater une préparation suite à des erreurs de manipulation. En effet, c’est à ce moment précis qu’on devrait faire plus attention pour ne rien gâcher. Alors, comment fait-on pour s’y prendre correctement ?

 

L’importance d’un démoulage réussi

Si vous avez déjà essayé de réaliser une recette de pâtisserie, particulièrement pour un gâteau, vous avez certainement eu un souci de démoulage. En effet, à la sortie du four et au moment de la pose, on peut rater sa préparation. Par exemple, le fond de votre génoise s’est collé sur le moule et en l’enlevant, elle est partie en miettes. 

Ce même problème peut également apparaître pour les pâtes trois-quarts. Certes, vous pouvez toujours déguster votre douceur, mais cela aurait été beaucoup plus satisfaisant de faire un sans-faute. Ainsi, on vous recommande d’adopter les bons gestes pour ne pas gâcher votre gâteau et réduire à néant tous vos efforts. On vous donne ici quelques astuces pratiques pour ce faire.

Le choix des moules est de rigueur 

Bien suivre une recette à la lettre reste une bonne chose, mais le choix des ustensiles à utiliser demeure tout aussi important. De ce fait, on vous conseille de ne pas opter pour un matériel au hasard. Pour les moules, notez qu’il existe différentes formes que vous pouvez employer dans votre réalisation. 

Pour faciliter votre quête, sachez que nous avons cherché pour vous les meilleures offres disponibles sur le marché. On y a intégré une petite liste pour que vous puissiez trouver plus aisément le modèle adapté à vos besoins. Dans l’ensemble, vous aurez le choix entre les moules en silicones, en verre, à charnières ou encore les fameux « Kouglofs ».

 

Chaque type de moule a sa spécificité

Les modèles faits en silicone semblent idéals pour éviter les problèmes de démoulage. Faites tout de même attention à la qualité puisque ces éléments favorisent le transfert de matières nocives pour la santé. Dans d’autres cas, il y a également les instruments à charnières. Ces derniers se révèlent plus adaptés pour contenir les desserts de type « cheese-cake ». 

En revanche, sachez qu’ils ne s’adressent pas vraiment aux gâteaux classiques. Sans oublier les « Kouglofs » ou « Bundt » qui s’avèrent tout aussi pratiques pour faciliter le démoulage. Ceux-ci semblent plus convenables pour les pâtes considérées comme « fragiles ». Par exemple, ils paraissent idéals pour concocter un cake de Savoie ou une recette similaire.  

 

Une vieille astuce de grand-mère qui marche

À part les matériels, vous pouvez autant utiliser une vieille technique pour amoindrir les soucis de démoulage de votre gâteau. En effet, les méthodes à l’ancienne restent adaptées pour s’y prendre. Ainsi, l’une des plus connues demeure le beurrage de vos ustensiles. Non seulement elle s’avère pratique et efficace, mais elle semble tout aussi facile à réaliser. 

Pour ce faire, il vous suffira de graisser votre élément. Faites en sorte que tous les côtés soient traités et mettez une couche fine de farine sur le dessus. Dès que votre pâte ou génoise est cuite, vous remarquerez qu’elle ne collera pas sur le fond de votre matériel. Vous pourrez ainsi la démouler aisément sur votre plan de travail.   

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Une idée aussi simple qu’ingénieuse

Vous pouvez également disposer du papier cuisson au fond de vos éléments pour faciliter le démoulage. Mais attention, cette façon de faire nécessite une certaine prudence de votre part pour éviter que d’autres problèmes surgissent. Pour ne pas que votre gâteau ait des plis disgracieux au-dessous, veillez à respecter ces quelques consignes. 

Graissez votre ustensile avec du beurre. Après cela, découpez le papier cuisson en cercle, rectangle ou bien en carré et mettez des bandes sur les côtés. Disposez ensuite les morceaux de manière uniforme sur votre matériel. Dès que c’est fait, vous pouvez maintenant le remplir avec votre pâte avant d’enfourner le tout.

 

Créer une fine couche de beurre au fond du moule

Cette façon de faire s’avère assez différente des autres qu’on a précédemment citées. Pour vous y prendre, vous devriez d’abord beurrer le moule. Ensuite, mettez-le dans le réfrigérateur et au-dessus d’une plaque avec du papier sulfurisé. Après quelque temps, un phénomène de durcissement apparaîtra, qui empêchera votre gâteau de coller à la structure. 

En fait, une couche s’est formée au fond de votre instrument, ce qui séparera la pâte de la base de l’ustensile. Ce système est surtout utilisé pour les constitutions assez légères comme les génoises. En plus, vous remarquerez qu’il n’y aura pas de traces notables de beurre sur votre matériel.  

La technique du choc thermique 

Comme son nom l’indique, celle-ci vise à produire un choc thermique pour faciliter le démoulage de votre gâteau. Pour faire simple, si vous remarquez qu’une fois cuite, votre réalisation semble adhérer au contenant, le procédé s’avère pratique. 

Vous devriez alors disposer votre moule, avec la pâte cuite à l’intérieur bien sûr, dans un bol rempli d’eau glacée. Cela produira un effet de condensation pour que le cake se décolle de lui-même des parois et du fond de l’ustensile. Par ailleurs, il ne restera pas attaché sur le matériel afin que vous puissiez le manipuler plus aisément. Vous avez également la possibilité d’employer un torchon déjà imbibé de liquide pour ce faire.  

 

À quel moment démouler ? 

Cela dépendra du type de pâte de la recette en question. Par exemple, pour les constitutions plus ou moins fines (génoises), il convient de les laisser refroidir lorsqu’elles sont encore dans leur moule. De ce fait, elles sècheront vite. Concernant les compositions dites « travaillées » comme les gâteaux, kouglofs ou cakes, il faut faire la même chose. 

Notez seulement que la durée sera de 10 à 15 min. Une fois ce délai écoulé, placez-les délicatement au-dessus d’une grille tout en les retournant pour démouler. Pour les biscuits roulés, vous devriez les glisser avec leur papier sulfurisé sur votre plan de travail résistant à la chaleur. Ensuite, recouvrez-les avec la plaque encore chaude et laissez refroidir le tout. Ainsi, vos préparations resteront humides et ne se casseront pas.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES