Quand et comment changer le joint d’une cocotte-minute ?

Dernière mise à jour: 08.02.23

 

Pour  garantir la rapidité et la qualité de votre cuisson, il n’y a rien de tel que de vous équiper d’une cocotte-minute. Contrairement aux marmites classiques, cette dernière se différencie par sa vitesse à faire cuire vos aliments. Mieux encore, elle est apte à conserver leur goût authentique. Le joint contribue beaucoup à assurer l’étanchéité entre son couvercle et sa cuve. Afin d’y voir plus clair, nous allons commencer la rédaction par les principales fonctions de cette pièce.

 

Les rôles du joint

Cette pièce assure l’efficacité de l’autocuiseur. Sa principale tâche consiste à empêcher la vapeur ou le jus de cuisson de s’échapper par le moindre interstice du matériel. Il est primordial que celui-ci soit bien fermé de façon à éviter les repas mal cuits ou qui mettent des heures à être prêts.

Avec un tel ustensile, votre déjeuner ou dîner, des plus tendres en bouche, sera servi en un temps record. Cela résulte du système d’autoclave ou la fermeture hermétique à haute pression. Grâce à ce mécanisme, l’ustensile atteint des températures élevées. Cela vous permet non seulement de gagner un temps précieux, mais aussi de profiter d’une économie énergétique importante.

Quand vous vous munissez d’un accessoire de mauvaise qualité, il reste évident que votre autocuiseur ne répond pas à vos besoins. Tâchez alors de bien choisir votre joint afin de préparer un filet mignon ou un couscous dans les règles de l’art. Il est possible qu’une cocotte-minute pas chère s’accompagne d’un meilleur joint. Ne vous fiez pas au prix, renseignez-vous au préalable sur l’efficacité de ce dernier avant l’acquisition.

Le bon moment pour remplacer le joint

De multiples situations qui vous font penser à changer définitivement une cocotte-minute peuvent survenir même si son acquisition représente un investissement important à vos yeux. Il est ainsi nécessaire de bien définir la cause du problème pour ne pas en arriver là. Peu importe combien vous entretenez méticuleusement votre ustensile, il se peut que vous ne soyez toujours pas satisfait de la qualité de cuisson. Si vous constatez que les choses se déroulent un peu trop lentement, ne cherchez plus ailleurs, dans 90 % des cas, le souci se situe au niveau du joint. Il est temps pour vous de le remplacer une bonne fois pour toutes.

Outre ces détails, le signe qui ne trompe pas, c’est le silence total qui règne dans la cuisine pendant que la cocotte est sur le feu. Lorsqu’elle ne siffle plus, rappelez-vous le dernier moment où vous avez renouvelé le joint. Si cela a eu lieu une ou deux années auparavant, songez à en acquérir un récent. De même, quand votre autocuiseur fuit, il ne faut plus attendre, car le joint doit être changé.

Quoi qu’il en soit, il s’avère nécessaire de remplacer ce composant tous les ans. Cela assure la performance de votre autocuiseur à tout moment. Une nouvelle pièce coupant la route à la vapeur de tous les côtés accélère la préparation et garantit la saveur des ingrédients. Pour le changer comme il se doit, voici les étapes cruciales à respecter.

 

Enlevez adroitement l’ancien joint

S’il s’agit de votre première expérience, il est tout à fait logique qu’elle dure jusqu’à une dizaine de minutes. D’habitude on ne rencontre aucune difficulté durant cette phase. Veillez juste à ne pas abîmer la structure de l’ustensile.

Comme la pièce est introduite dans l’encoche du couvercle, vous n’avez qu’à la pincer entre vos doigts et la retirer petit à petit. Si son accès peut s’avérer plus difficile, servez-vous d’un tournevis plat et exercez un effet de levier pour l’ôter.

Certaines personnes versent de l’eau chaude sur le joint pour le détendre. Cette astuce se révèle plus pratique afin d’aider les moins adroits. Une fois cet élément retiré, nettoyez soigneusement l’espace qu’il a occupé.

 

Préparez avec soin le nouveau dispositif

Il faut bien reconnaître que cette étape peut paraitre un peu compliquée par rapport à la précédente. Néanmoins, ne vous avouez pas vaincu sans avoir essayé. Pour faciliter votre tâche, détendez l’accessoire avant de vous y mettre. Pour ce faire, laissez-le tremper pendant cinq minutes au maximum dans l’eau tiède. Si vous dépassez cette durée, il pourrait perdre ses propriétés.

Choisissez uniquement l’eau de source et évitez celle du robinet. Comme cette dernière comporte du calcaire, elle peut abîmer votre joint. Cela fait, additionnez du produit vaisselle dans le mélange. Le but consiste à décontracter l’élément à insérer.

 

Le montage

Comme le joint est déjà détendu, vous n’avez qu’à l’insérer sur les encoches prévues à cet effet. Poussez petit à petit jusqu’à ce qu’il soit intégralement logé. Soyez patient, car si vous forcez les étapes, vous risquez fort de fragiliser la pièce. Dans ce cas de figure, vous serez obligé d’en acquérir une autre.

Lorsque vous aurez fini de poser correctement le nouveau joint, prenez le temps de bien vérifier votre travail. Si vous n’êtes pas satisfait du résultat ou si vous avez encore un doute, testez la cocotte-minute.

Pour ce faire, ajoutez de l’eau à l’intérieur et installez-la sur la cuisinière. Une fois cette dernière allumée, surveillez la vapeur, uniquement censée sortir par la valve d’aération. Si elle s’échappe par les bords du couvercle, le joint n’est pas dans ce cas bien placé. Vous devez ainsi tout recommencer.

La sélection d’un joint approprié

Tous les joints ne sont pas forcément adaptés à votre cocotte-minute. Il faut dénicher le bon produit pour éviter le gaspillage. Prenez en considération la marque de votre ustensile, son modèle et son diamètre. Ces trois critères déterminent le type du joint qui correspond au vôtre.

Le plus sûr reste de commander un joint de la même enseigne que votre cocotte-minute. En visitant le site du fabricant et en cliquant sur la vôtre, vous tombez généralement facilement sur l’accessoire adéquat. Sur le marché, certains constructeurs conçoivent des modèles universels. Ils conviennent à différents diamètres, car ils peuvent être découpés selon la longueur voulue, mais attention, cela ne veut pas dire qu’ils sont compatibles avec toutes les marques.  

 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES