Comment faire cuire des cèpes à la poêle ?

Dernière mise à jour: 01.10.22

 

Le cèpe est apprécié par les fins gourmets à cause de sa saveur relevée. Les Français en raffolent et beaucoup d’entre eux ne résistent pas à s’exercer à la cueillette. Ne contenant que peu de calories, mais pourtant riche en vitamines, on sert cette denrée rare en plat principal lorsque l’on invite des amis à la maison. Seulement, pour bien la préparer, il faut connaître plusieurs points.  

 

Les recettes à base de cèpe

La poêlée de cèpes reste la plus célèbre de tous les plats de saison. Pour la réaliser, on commence par le nettoyage de l’aliment. Et l’on coupe les pieds en cube et les chapeaux en petites tranches. Pour faire monter sa saveur, on chauffe un peu de beurre dans la poêle. On y verse quelques cuillerées d’huile. Et l’on ajoute les champignons. On les saute avec une ou deux pincées de sel, du poivre et quelques herbes aromatiques.

Pour plus d’inspiration, les cèpes se cuisinent avec une sauce à la crème pour accompagner de la viande ou de la volaille. On peut aussi le transformer en un bouillon de légumes.

 

Discerner les bons des mauvais

Beaucoup croient le reconnaître à son chapeau. Toutefois, il existe une large variété. Entre les girolles, les bolets et les cèpes, on s’y perd souvent. Les plus dangereux sont les champignons non comestibles. Ainsi, pour les discerner, il faut assimiler les astuces des professionnels.

En effet, les versions comestibles de ces plantes ont toutes des sosies toxiques. Les cèpes de Bordeaux ressemblent comme deux gouttes d’eau aux bolets amers. La différence se constate au niveau du dessous de son chapeau, plus précisément, avec leurs alvéoles. L’amateur doit aussi se focaliser sur les couleurs de leurs pieds. Si les champignons se présentent avec des supports plutôt jaunâtres ou rougeâtres, alors, méfiez-vous il s’agit d’une espèce vénéneuse.

Il existe une large variété de cette denrée. Les bons à manger doivent être propres, sans taches et particulièrement fermes de la tête au pied. On reconnaît la fraîcheur de l’aliment avec la beauté de sa structure. Il faut que le chapeau soit intact et bien fixé à sa base. On recèle également sa qualité via la nature de ses mousses. Si celles-ci ont une couleur jaune ou verte, le champignon est très frais. Toutefois, si elles virent au noir, alors, le produit est indigeste. 

Les cèpes de Bordeaux ont souvent tendance à arborer une teinte brune. Cela témoigne de leur pureté. Les plus courants que l’on retrouve fréquemment dans les forêts sont les cèpes de Bordeaux, les cèpes des pins et les cèpes d’été.

 

Bon pour la santé

Effectivement, cette propriété constitue l’un des points majeurs qui nous incite à nous tourner vers cet aliment. Ce dernier contient beaucoup de fibres et s’avère riche en eau. Il ne dispose pas de beaucoup de calories, ce qui le rend idéal pour ceux ou celles qui ne veulent pas grossir. 

À le comparer aux autres légumes frais de son genre, il renferme beaucoup plus de protéines. Il possède certaines vertus qui agissent sur l’immunité. En effet, il se présente avec une bonne dose de vitamine B. Ainsi, en manger permet d’améliorer la résistance naturelle de son corps. Cela contribue également à améliorer le fonctionnement neuromusculaire. Le phosphore qu’il contient adoucit et embellit la qualité de la peau. On le recommande volontiers aux enfants en pleine croissance parce qu’il favorise le renforcement des os.

Par ailleurs, on remarque aussi une grande quantité de vitamine D, de fer, de sélénium et de zinc dans ce produit. Riche en minéraux, cet aliment se traduit comme un allié majeur contre les problèmes cardio-vasculaires. Et en dernier, les cèpes se dévoilent comme un redoutable antioxydant. Il purifie l’intérieur en agissant sur le mauvais cholestérol dans le sang.

 

Quelles saisons pour la chasse et où les trouver ?

L’automne constitue la meilleure période pour partir en quête de ces denrées rares. Il y a ceux qui décident de tenter leur chance à partir de mai et de juin. Toutefois, on remarque que les cèpes ont moins de goût pendant ces mois. En effet, les feuilles qui tombent en automne offrent un meilleur apport nutritionnel aux champignons qui commencent à pousser pendant ce temps. C’est ce qui leur donne la saveur élevée et appréciée par tous. 

D’une manière générale, ces denrées se développent au cœur de la forêt. On les aperçoit sous d’innombrables espèces d’arbres. Plus fréquemment, elles se logent sous les sapins, les chênes et les hêtres. Il y en a aussi sous les châtaigniers, entre les longues herbes et les feuilles mortes. 

 

Les manières de les conserver

Une fois que l’on a rempli le panier, il ne nous reste plus qu’à les nettoyer et à les conserver. Pour cela, il existe de multiples méthodes.

 

—       La dessiccation

Cette pratique consiste à sécher les cèpes après les avoir nettoyés. La première astuce est d’étaler le produit sur un tissu fin comme de la voile ou une moustiquaire propre. On les fixe sur des tréteaux et les expose au soleil pendant deux jours. La nuit est remplie d’humidité. Ainsi, il vaut mieux les ranger et les ressortir à nouveau quand vient le matin.

Il existe aussi une autre manière de faire. La méthode demande d’enfiler les morceaux sur un fil. Il suffit alors d’accrocher le tout dans un endroit sec et aéré. Les champignons prennent quelques jours pour se sécher.

La plus rapide des approches est le recours au four. Vous devrez étaler les denrées sur du papier absorbant avant de placer ce dernier sur la plaque. On régule la température à 50 °C, en laissant la porte de la machine ouverte. Le produit va mettre 5 heures à se sécher correctement.

 

—       La conservation au vinaigre

On commence par blanchir les champignons dans de l’eau salée mélangée à quelques gouttes de vinaigre. On les place dans un bocal hermétique après. Pour plus de saveur, on peut ajouter un peu de coriandre, du laurier et autres plantes aromatiques à l’intérieur.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES