Comment rénover le manche de couteau selon le matériau ?

Dernière mise à jour: 02.12.23

 

Un couteau bien tranchant fait la fierté d’un coutelier. Pourtant, le même canif peut perdre de son charme si son manche n’est pas très esthétique. Redonnez donc un coup de jeune à votre ustensile ! Les quelques conseils suivants concernent le nettoyage d’un modèle en argent, en bronze, en bois, en plastique, en os, en acier, en corne et en ivoire.  

 

Dans le cas d’un manche en argent

L’entretien d’un manche de couteau est spécifique à chaque modèle. Un article pourvu de poignée en ivoire se traite différemment d’un autre doté de maintien en bronze, par exemple. Si votre ustensile possède un garde-main en argent, nettoyez-le avec de l’alcool à brûler.

Pour ce faire, appliquez le produit sur la pièce en question à l’aide d’un tissu en microfibre ou avec une brosse à dents. Puis, chiffonnez pour avoir un rendu brillant. Vous pouvez aussi former une pâte à base d’alcool et de blanc d’Espagne et enrober le manche avec cette composition. Retirez ensuite le mortier et vous aurez une poignée étincelante comme neuve.         

 

Dans le cas d’un dispositif en bronze

Si vous tombez sur un couteau muni d’un manche en bronze, entretenez-le avec de l’eau ammoniaquée. Ce produit nettoyant est doublement efficace. Il fera briller en un rien de temps le garde-main.

Pour ce faire, commencez par enlever les taches à coup de brosse et avec un liquide savonneux. Ensuite, trempez la brosse dans la solution et répétez les mêmes gestes. Après avoir frotté soigneusement le garde-main, essuyez aussitôt que possible. Attention, ce genre de traitement n’est pas applicable sur la majorité des modèles.  

 

Dans le cas d’une poignée en bois d’ébène

Un manche de couteau en bois s’assèche petit à petit au cours de sa vie. Il perd ainsi de son volume et se délie lentement des rivets métalliques. Pour bien l’entretenir, pensez à le resserrer et à le « nourrir » tous les mois.

Placez le canif contre une enclume et tapotez à petits coups de marteau au niveau des écrous. Cela permet de redresser la lame et de la maintenir stable dans la poignée. Pour le nettoyage, servez-vous d’un chiffon et de quelques gouttes d’huile de lin. Passez un tissu propre sur le manche jusqu’à ce que celui-ci brille.


Dans le cas d’une matière plastique

À la différence du bois, le plastique supporte l’eau sans se détériorer. Cet élément est complètement imperméable et ne se déforme pas sous l’action du froid. En effet, un couteau pourvu de manche en plastique passe sans le moindre problème dans le lave-vaisselle.

Mais quand les taches persistent, adoptez une nouvelle approche. Il vous faut, dans ce cas, de l’alcool à brûler. Ce composant arrive à enlever facilement les couches noirâtres et dissout à la fois les graisses. Appliquez ce mélange à l’aide d’un chiffon et frottez jusqu’à ce que vous soyez satisfait du résultat.

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Dans le cas d’un manche en os

On retrouve sur le marché des couteaux équipés d’un manche en os. Eh oui, tous les éléments sont bons pour avoir une poignée aussi dure que possible. Mais comment conserver leur couleur blanche originale ?  

Primo, préparez dans deux récipients deux solutions : l’une à base d’eau et d’ammoniaque et l’autre avec de l’eau et de la poudre de pierre. Secundo, immergez le manche dans le premier mélange, puis dans la seconde mixtion. Enfin, passez-le sous l’eau du robinet et essuyez afin de retirer les traces d’humidité.  

 

Dans le cas d’un manche en acier poli

Peu importe la matière de fabrication, chaque couteau a ses atouts et ses points faibles. L’avantage d’un modèle doté de manche en acier est qu’il est dense, résistant et joli à la fois. Pourtant, la rouille fait souvent des dégâts sur ce genre d’élément, d’où l’apparition de traces jaunâtres.

Si vous voulez vous en débarrasser, prenez une laine d’acier et commencez par frotter. Faites-le doucement pour ne pas laisser de marque. Ensuite, nettoyez avec un mouchoir imbibé d’alcool à brûler. Quand vous y êtes, affûtez la lame de votre canif à l’aide d’un nouvel aiguiseur de couteau.    

Dans le cas d’un manche en corne

Depuis des siècles et des siècles, certaines poignées de couteau se fabriquaient avec des cornes de bœuf, de cerf, de buffle et bien d’autres. Les couteliers les apprécient parce qu’ils sont considérés comme des matériaux nobles.

Comment garder un manche en corne brillant ? Lavez-le, puis séchez-le illico pour éviter le changement de couleur. À cette étape, la corne vire au jaune si elle s’imprègne trop longtemps de liquide. Après, formez une pâte avec de la poudre de craie et du jus de citron. Avec cette dernière, vous pouvez retirer les marques indésirables. Et pour avoir un rendu plus brillant encore, imprimez une goutte d’huile sur la surface avant d’essuyer.       

 

Dans le cas d’un manche fait en ivoire 

On peut retrouver de l’ivoire sur les couteaux haut de gamme. Si vous avez la chance de posséder un modèle pareil, valorisez-le comme il se doit. Faites qu’il soit au propre à tout moment. Comme astuce, lavez la poignée dans de l’eau savonneuse.

Vous pouvez, entre autres, ajouter un peu de bicarbonate de soude, de blanc d’Espagne ou quelques gouttes d’alcool dans la même solution. Cela en amplifiera l’effet nettoyant. Enfin, terminez par un polissage doux, mais intensif à la fois. Utilisez un chiffon en microfibre ou en soie pour cela.  

 

Couvrez votre couteau 

Mieux vaut prévenir que de guérir. À quoi sert-il de nettoyer le manche d’un couteau si l’on n’y fait pas attention ? Oui, il ne doit pas présenter de taches. Ainsi, gardez-le dans son étui quand vous ne l’utilisez pas. C’est la moindre des précautions.

À titre d’information, l’alternance du chaud et du froid ainsi que l’effet de l’humidité abîme à petit feu la matière. La lame et la poignée n’y échappent pas si elles sont exposées à longueur de journée à l’air libre. Bref, après avoir retiré les traces d’eau et de sueur sur votre canif, ayez le bon réflexe. Placez-le dans son fourreau.        

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES