Comment créer un beau plateau de charcuterie pour une soirée entre amis ?

Dernière mise à jour: 08.02.23

 

Tout le monde aime les apéros, seul ou en bonne compagnie. Seulement quand il y a du monde on fait toujours bien de soigner ses talents de cuisinier, ne serait-ce que pour le dressage. Voici alors quelques astuces pratiques pour servir des saucissons, du fromage et autre bonne chère à ses invités en passant pour un pro.

 

Comment composer son plateau ?

D’habitude, dans un plat de charcuterie, on en met de toutes sortes, au moins 4 différentes, mais ça dépend du goût de chacun. C’est pareil pour le fromage. À côté, vous pouvez servir des olives vertes ou noires, des cornichons, du pain… bref tout ce qui peut se marier à la viande. Afin de bien faire les choses, il serait bien de vous renseigner au préalable sur les préférences de vos convives, si certains aiment le gras, d’autres apprécient le maigre. Certains ont un faible pour les cuits, les fromages salés ou pas du tout. Ainsi, vous leur ferez plaisir plus facilement.

Attention, il n’est pas question d’y insérer des biscuits salés ou des chips. Si vous voulez préparer des snackings avec du guacamole, servez-les dans une autre assiette. Comme combinaison gagnante, on peut aussi songer à des toasts surtout si vous servez de la terrine ou du pâté à vos invités. Une salade richement garnie ou des crudités de légumes vinaigrette rehausseraient le goût de votre plat. Préparer différents hors-d’œuvre vous donnera encore plus de travail, mais si vous êtes nombreux à vous y mettre, ça apporterait un plus à votre assiette de charcuterie.

Dans ce genre de situation, on s’inquiète toujours qu’il y en ait un peu trop ou pas assez. Ça dépend aussi de l’heure à laquelle vous recevez vos amis. Au-delà de celle du diner, il est inutile de préparer à manger pour tout un régiment. Cela dit, il est toujours bon de se préparer au pire. 

Une personne avale entre 4 à 5 tranches par ingrédients. Il se peut qu’elle ne touche pas à certains et se rabatte davantage sur d’autres. Donc une moyenne de 6 morceaux par invité devrait largement vous faire de la marge. On préfère généralement parler de tranches, car calculer la ration par personne en grammes s’avère plus ou moins compliqué pour les amateurs de cuisine.

 

 

Faire le tri entre les produits

Déjà, juste pour le saucisson, vous en avez toute une panoplie sur le marché. Entre le chorizo, le boutefas (d’origine suisse), les grelots (nous venant tout droit de la Savoie), le Jésus (de Lyon), la traditionnelle rosette ou le saucisson à l’ail ou fumé… il y a de quoi remplir à ras bords son plateau.

Les soirées entre amis, c’est aussi l’occasion pour vous de faire découvrir de nouvelles saveurs de fromage à part la mozzarella, le brie, le roquefort, le gruyère, ou encore le camembert. Faites alors la connaissance avec le bleu, le saint-nectaire, le reblochon, le munster, le demi-sel, le petit Suisse, et autres variétés non courantes servies durant les réunions entre proches.

À côté vous avez le jambon, le salami, la mortadelle, le bacon et bien d’autres. Vous pouvez aussi jongler entre bœuf, poulet, porc ou grison et mélange si vous ne voulez pas offenser certains invités aux croyances religieuses carrées.

En ce qui concerne les boissons, rien ne vaut du bon vin pour accompagner votre plateau de charcuterie. Entre rouge, blanc ou encore rosé, il n’y a pas vraiment de règle précise. Prenez ce qui vous fait plaisir. Aux femmes enceintes et ceux qui ne boivent pas, servez-leur du coca.

Comme sauces, faites des purées de légumes comme le houmous. Ceux qui favorisent les préparations bios réalisent des chips d’autres légumes à part la pomme de terre, comme la betterave.

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Passer à la disposition

Il est bon de penser à la texture quand on dresse un plateau de charcuterie, c’est-à-dire au rendu visuel que ça donnera, mais surtout pour faciliter la mise en bouche. Dans ce cas, n’hésitez pas à découper les ingrédients en de petits morceaux qui rentreront aisément dans le palais. Mais attention, si vous en faites trop, cela risque de nuire au goût. Les aliments doivent être juste assez gros pour qu’on sente bien ce dernier. Ensuite, entre rondelles, entières, ou encore des petits triangles pour le fromage, laissez libre court à votre inspiration.

Ne remplissez pas trop votre plat. Que ce soit une assiette ronde ou carrée, laissez toujours une marge de quelques centimètres pour les invités les plus maladroits sur le périmètre. En effet, il serait assez désagréable d’avoir à ramasser les morceaux sur la table à chaque fois.

N’hésitez pas à jouer sur la couleur afin d’agrémenter l’esthétique de votre plateau. Et entre fourchettes ou cure-dents, libre à vous d’en décider. Même si vos plats sont volumineux, nous conseillons toujours de servir les sauces à côté au lieu d’en plein milieu. Chaque type de fromage et de charcuterie doit avoir son espace personnel afin de ne pas mélanger les saveurs et les parfums.

 

 

Se munir de bons outils et se lancer dans la déco

Pour ce qui est de la consistance, sur des appareils comme la guillotine à saucisson, il est possible à chacun de choisir l’épaisseur de la charcuterie. D’ailleurs, c’est plus pratique qu’un couteau.

Pour vos sauces, vous aurez besoin de blender. Et pour les chips, il n’y a rien de plus rapide et efficace qu’un robot de cuisine qui hache plus vite que son ombre. Gardez soigneusement votre assiette au frais (dans le réfrigérateur) jusqu’à ce que vos invités arrivent. Elle n’en sera que meilleure.

Pour un plateau richement décoré, certains n’hésitent pas à y glisser des fruits ou des noix. Certes, ça va encore pour la tomate ou la pomme avec son goût un tantinet acidulé, mais des fruits sucrés ne risquent pas de faire bon ménage avec votre jambon. Ou sinon, vous terminez la dégustation de chaque type de fromage ou charcuterie par les fruits rouges et doux afin de mieux apprécier le prochain.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES