Comment bien entretenir mon wok ?

Dernière mise à jour: 08.02.23

 

Les woks servent à mijoter et frémir différents ingrédients. Entre les mains d’un expert, ils permettent de réaliser de délicieux plats. Mais pour garder leurs propriétés de cuisson, il faudra quand même faire attention à quelques détails et notamment comment entretenir son wok.

 

L’importance de prendre soin de ses ustensiles

Voyons les raisons pour lesquelles maintenir en état ses outils de cuisine est une nécessité. En effet, ils doivent subir des traitements pour tenir sur le long terme. La première règle consiste à effectuer un nettoyage de temps en temps de manière à les garder propres. Ainsi, il est conseillé de laver les instruments de cuisson (poêles, cuves) après chaque utilisation. Une telle opération les conservera de l’usure prématurée et les sauvera de la corrosion. Les salissures ne s’incrusteront pas sur les bords du wok, ce qui permettra de s’en débarrasser facilement.   

Ensuite, réaliser un entretien régulier équivaut à des économies d’argent. Pourquoi ? Tout simplement, car on n’aura pas à débourser un centime pour l’achat d’un autre produit. Il vaut mieux disposer d’un matériel vieilli, mais bien maintenu plutôt qu’une nouvelle pièce qui vous lâchera peut-être du jour au lendemain. La perpétuation de ce processus assurera au wok de meilleures performances. Plus on cuisine avec ce genre d’appareil, plus les saveurs seront accentuées.

 

Le culottage et ses avantages

Un nouveau wok a besoin de passer par le culottage avant de l’utiliser pour la première fois. Ceux qui n’ont pas encore eu recours à un wok ne connaissent certainement pas le sens de ce mot. D’autant plus que le terme culotter reste abstrait des vocabulaires entendus quotidiennement.

Petite anecdote, les Chinois étaient les premiers à accomplir ce procédé. En fait, cette technique vise à engraisser une poêle pour que les aliments ne s’accrochent pas au fond. Leur matériel de cuisine a été fabriqué en acier ou en fonte. Les Asiatiques ont donc compris l’avantage de teinter leur ustensile de ce type.

Ces métaux étaient appréciés pour leur durabilité et leur solidité. Cependant, les ingrédients se fixaient sur les parois pendant la cuisson. Il fallait alors créer une couche non adhésive. Ainsi, le culottage devait se faire sur les instruments ferreux pour éviter ce souci. Cette méthode est depuis pratiquée pour les woks modernes.   

 

 

Les raisons de culotter son wok

Comme on l’a vu précédemment, beaucoup de récipients de cuisine sont construits en métaux (fonte ou acier). Les trous microscopiques qui les composent absorbent facilement l’humidité et l’air. La rouille risque alors de les atteindre s’ils ne sont pas protégés. Le bronzage s’avère un des moyens les plus profitables pour ce faire.  

Certes, ces objets ferreux se montrent pratiques, mais ils demeurent sensibles face à l’oxydation. Ce phénomène constitue le principal facteur de la corrosion. Le culottage tend à boucher ces minuscules cavités pour préserver le bon état de l’ustensile. Les woks doivent passer par ce processus afin de vivre et servir leur maître sur le long terme.

Le patinage d’huile permet aussi de donner un goût meilleur aux différentes préparations culinaires. En effet, il rend l’outil plus adapté pour la cuisson. Ainsi, on a plus besoin de verser un filet d’huile dedans, une cuillerée suffit et vous pourrez sauter les légumes ou la viande. Vous vous débarrasserez en parallèle du mauvais cholestérol.

 

Un wok en acier

Pour entretenir un wok en acier, il est déconseillé de faire appel à des éléments chimiques. En d’autres termes, on devrait s’abstenir d’y appliquer des produits de lavage d’assiettes et couverts en tout genre. De même, les objets abrasifs comme une éponge métallique ne conviennent pas pour nettoyer un wok.

Le mieux serait de se servir d’une brosse en bois (en bambou si possible) pour frotter le fond. Certains aliments déteignent souvent sur cette partie. Si cela ne suffit pas, on utilise un peu d’eau savonneuse ainsi qu’un chiffon. De cette façon, il n’y aura pas de risque d’abimer le revêtement de la poêle.

Nous devons aussi éviter de laisser les woks en fonte sécher à l’air libre. Cette initiative permet de protéger la matière de la rouille. Alors pour éliminer l’humidité, il est préférable de se servir d’un chiffon en microfibre qui aspire efficacement l’eau.

 

Entretien des woks faits en céramique

Il convient de suivre quelques instructions afin de préserver l’appareil. Après avoir ôté ce dernier du feu, même lorsque votre plat sera servi à table, ne le refroidissez pas tout de suite. Effectivement, le changement brusque de température fragilise la protection en verre de la plaque. Cette négligence aurait des effets irréversibles sur le produit et l’abimerait. De ce fait, il serait judicieux d’attendre qu’il perde de sa chaleur avant de nettoyer. Les woks anti-adhérents peuvent cependant passer au lave-vaisselle.   

À part l’élimination fréquente des saletés, on peut également exécuter un graissage récurrent sans pour autant exagérer. En d’autres termes, un culottage est en tout point bénéfique. Cette manière de faire améliore la propriété anti-fixation de la céramique. Il suffit d’y mettre de l’huile d’arachide et d’essuyer le dessus avec un papier absorbant. Cette opération permet entre autres de garder l’objet en état pour de longues années.  

 

 

Et pour les woks en inox, comment s’y prendre ?

Les ustensiles en inox sont caractérisés par leur entretien aisé. D’ailleurs, cet élément supporte aussi bien la variation de température et la rouille. Cela ne veut pas dire qu’il faille le négliger même si son nettoyage ne requiert aucune précaution et se fait facilement. On peut se servir de produit anticorrosion sur ce genre de matière sans problème. Cette action est recommandée pour se débarrasser des saletés alimentaires. Il est également possible de le frotter avec des éponges rigides pour les taches les plus persistantes.

On peut teinter les woks en inox pour les faire briller, mais pas seulement. Les graisses jouent un rôle de protection pour le métal. Le mieux serait de réaliser un culottage tous les 6 mois pour conserver la qualité de l’outil concerné. Sans oublier que cela empêchera les ingrédients de s’accrocher au fond de la cuve.    

                             

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES