Les 9 Meilleurs Couteaux Japonais de 2022

Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Couteaux Japonais : Guide d’achat, Classements et Tests

 

Les couteaux japonais ont la particularité d’être légers et tranchants. Ces caractéristiques les rendent tellement pratiques pour diverses utilisations. De plus, il existe une grande palette de produits qui font l’affaire en cas d’urgence. Ils servent aussi à des fins professionnelles. Vous pouvez vous référer à notre petite liste des meilleurs modèles disponibles sur le marché. Vous y trouverez notamment Ikeuti Artisanal Tsutsumi dont la conception repose sur de l’acier bleu, reconnu pour sa finesse et sa grande efficacité de coupe. Si ce spécimen ne vous convient pas, le Yoshiharu Couteau japonais, fabriqué au Japon, peut remplacer un cutter traditionnel et donc vous servir en bricolage.

 

 

Tableau comparatif

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

 

Les 9 Meilleurs Couteaux Japonais (Avis & Tests) de 2022

 

 

Couteau japonais artisanal

 

1. Ikeuti Couteau d’office Japonais Artisanal Tsutsumi

 

Idéal pour compléter votre collection de couteaux japonais, ce produit affiche une qualité de fabrication plutôt satisfaisante. En effet, il est confectionné à la main par des artisans japonais qui se sont spécialisés dans le domaine de la coutellerie. Compte tenu de cette technique de conception choisie, chaque article est unique. Rien qu’en apparence, vous pouvez déjà constater que chaque détail est minutieusement soigné afin de proposer un produit digne de ce nom.

L’atout principal de cet équipement, c’est sa lame faite en acier « blue steel ». C’est un matériau qui s’utilise dans la coutellerie japonaise artisanale. Dans la plupart des cas, il est forgé pour lui donner l’aspect souhaité. Quoi qu’il en soit, la manipulation de ce type d’acier nécessite une grande maîtrise.

C’est pourquoi la confection de ces couteaux est confiée uniquement à des artisans expérimentés. De cette manière, il est possible d’avoir des modèles d’une bonne finesse. Concernant les dimensions, ce produit mesure au total 15 cm de longueur. Il se dote d’un manche en bois de qualité qui offre aussi une prise en main sûre afin que son usage soit bien sécurisé. Grâce à la qualité des matériaux de fabrication choisis, cet instrument profite d’une durée de vie accrue.

 

Les pour

Achat fiable : En dehors des nombreux avis positifs concernant l’efficacité de ce couteau japonais, il est aussi équipé d’une lame qui bénéficie d’une dureté supérieure afin d’offrir un usage prolongé. Le bois adopté au niveau du manche est également robuste pour mieux supporter les utilisations intensives.

Commodité : Compte tenu de sa longueur de 15 cm et de son poids de 160 g, ce couteau est assez facile à manipuler pour tous les usages que vous comptez en faire. Par ailleurs, il s’adapte au découpage de tous les aliments, que ce soit des fruits ou des légumes.

Entretien : Un simple lavage après chaque utilisation est recommandé pour que cet instrument reste en bon état. De plus, vous pouvez en prendre soin avec une pâte à polir tout en procédant à l’affûtage.

 

Les contre

Oxydation : Il est regrettable que ce couteau soit sensible à ce phénomène qui entraine un léger changement de couleur de la lame.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Couteau de poche japonais

 

2. Yoshiharu Couteau japonais, fabriqué au Japon

 

Ce spécimen est peut-être le meilleur couteau japonais portatif qui existe sur le marché actuellement. Effectivement, sa petite taille vous permettra de le ranger dans une poche sans danger. Il vous aidera au moment où vous en avez besoin. Il peut très bien convenir pour réaliser des incisions précises sur des bonsaïs.

Et si vous êtes un artiste, vous pouvez vous en servir pour vous accompagner dans le pliage de papiers par exemple. Notez quand même que cet accessoire n’est pas adapté pour découper de la nourriture.

La forme plate et la finesse de la lame lui confèrent un design minimaliste. Cette dernière peut-être assimilable à un cutter. Son capuchon en bois permet de le protéger contre les chocs et vous épargne des blessures par la même occasion quand vous plongez votre main dans votre poche.

Elle est déjà bien aiguisée une fois que vous le sortez dans le paquet. D’autant plus que l’affutage ne constituera pas un problème.

 

Les pour

Accessoire pratique : Il vous sera indispensable dans de nombreuses circonstances, notamment en cas de remplacement de lampe, d’emballage ou d’art plastique.

Lame fine et tranchante : Elle peut facilement venir à bout de différents éléments sans que vous fassiez des efforts.

Outil portatif : Son petit embout permet de le ranger aisément et de le mettre en poche. Vous aurez ainsi une arme efficace avec vous.

Excellente finition : Son aspect extérieur réussi prouve que ce couteau est de bonne qualité.

 

Les contre

Matériel facilement oxydable : Le laiton utilisé dans la fabrication de la lame demeure sensible à la rouille. Ce facteur est le premier responsable de détérioration de cet accessoire.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Couteau japonais Damas

 

3. Shan Zu Couteau de Chef Damas Japonais AUS10 Acier

 

Vous êtes à la recherche d’un ustensile de cuisine performant sans savoir où acheter le meilleur couteau japonais ? Ce modèle Shan Zu fait partie des plus appréciés actuellement. Cet accessoire se montre pratique pour des usages professionnels et convient donc pour les exigeants.

Effectivement, il s’avère insensible aux facteurs de détérioration du métal comme le froid, l’humidité ou encore la chaleur. Il est également facile à nettoyer.

La poignée demeure maniable avec sa ligne lisse ainsi que sa forme moderne. Cela vous assure une prise en main parfaitement équilibrée pour réaliser des coupes précises. Dans un guide d’achat pour les meilleurs couteaux japonais, la partie tranchante occupe toujours une place essentielle. Celle du AUS10 composée de matériau G10 lui confère une certaine solidité.

 

Les pour

Accessoire performant : La lame a été élaborée en métal robuste, ce qui donne à penser qu’elle perdurera de nombreuses années. Elle est constituée de 67 couches d’acier de qualité.

Résistance accrue : Le noyau de coupe atteint un niveau de dureté de 62 HRC. Cela est idéal pour la découpe de viandes ou autres aliments.                                    

Matériel ergonomique : Le manche offre une prise en main confortable et met l’utilisateur à l’aise en toutes circonstances. Il aide à garder une grande stabilité pour des lignes parfaites.

Design soigné : L’aspect de ce couteau est tout simplement beau à voir et la finition, de bonne facture.

 

Les contre

Rapport qualité-prix : Ce couteau est pratique, mais pour son coût, on s’attendait à un outil plus performant.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Couteau japonais santoku

 

4. Miyabi 34374-181-0 Couteaux Japonais Santoku 180 mm Argent

 

Les cuisiniers professionnels sont toujours à la recherche du Graal en termes d’ustensile. Et si vous en faites partie, ce spécimen haut de gamme signé Miyabi vous intéressera peut-être. Réalisé en acier inoxydable de qualité, il vous accompagnera dans toutes vos préparations culinaires.

Que ce soit pour la découpe de légumes ou de viandes, cet accessoire ne risque pas de vous décevoir. Il a été conçu avec pas moins de 100 couches de métal traité et anticorrosion.

Cette particularité procure une excellente résistance face à l’humidité ou à la chaleur. Ainsi, cet instrument ne rouille pas, même après des années d’utilisation. Il ne demande pas autant d’attention que certains autres exemplaires. Néanmoins, il est recommandé de le laver après chaque usage pour préserver ses propriétés tranchantes. Alors si vous cherchez le matériel le plus performant, ce modèle vous est destiné.

 

Les pour

Acier rigide : La lame possède un revêtement spécifique qui la protège des corrosions provoquées par l’oxydation métallique.

Bonne finition : L’aspect extérieur de ce couteau reste bien fait avec sa forme traditionnelle en D.

Coupe précise : Grâce à sa finesse, cet outil vous permet de réaliser des découpes sur mesure de viandes.

Ergonomie réussie : Elle confère une prise en main appréciable pour l’utilisateur. Le contact avec la poignée en bois est également agréable. 

 

Les contre

Prix onéreux : Le coût d’acquisition de ce matériel s’avère très élevé pour les cuisiniers normaux. Seuls ceux qui sont prêts à investir une certaine somme ont la possibilité de se l’offrir.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Couteau japonais Kai

 

5. Kai DM.0701 Couteau Universel

 

Vous pourrez vous dire, à quoi servirait-il de trouver la meilleure marque de couteaux japonais alors que ces ustensiles se ressemblent tous ? Les cuisiniers les plus exigeants vous contrediront à coup sûr ! Ce modèle notamment, sort du lot du fait de sa fabrication à l’aide d’acier damassé spécial et inoxydable disposant de 32 couches et d’un noyau en acier V-Gold-10. Un matériau relativement résistant, et qui promet de vous accompagner durablement, en combattant efficacement contre la corrosion.

Ce couteau japonais dispose donc d’une lame de 15 cm des plus tranchantes, permettant de réaliser des coupes propres et précises sur vos meilleures recettes. Sa construction fine et légère rend ce type de couteau idéal pour les tâches fines et délicates, comme couper des fruits et légumes ou du poisson. Pour réaliser des sushis notamment, avoir un couteau japonais de ce type vous sera indispensable.

Le manche est en lamelles de pacca compressé, pour permettre une bonne prise en main du couteau. Le contrôle est total, pour ne risquer aucun accident. Pour information, cette gamme de couteaux est affûtée à la main pour garantir un bon tranchant dès sa réception. Il est donc prêt à être utilisé de suite ! Et si vous ne connaissez absolument pas la marque, sachez que cette dernière fabrique des couteaux inspirés de la tradition ancestrale des samouraïs depuis un siècle. De quoi convaincre sur sa fiabilité !

 

Les pour

Fabrication unique : Pour avoir une lame précise, durable et tranchante, la marque a opté pour de l’acier damassé inoxydable composé de 32 couches. À cela s’ajoute un noyau en acier V-Gold-10, entièrement résistant à la corrosion.

Maniabilité : Grâce au manche en lamelle de pacca compressé, ce couteau se manie aisément pour vous donner le contrôle total. Son poids léger vous facilitera également la tâche.

Précision : Ce couteau a été particulièrement pensé pour les cuisiniers exigeants recherchant précision et finesse. Sa lame qui a été affûtée manuellement permettra de couper vos ingrédients proprement.

 

Les contre

Entretien difficile : Les couteaux japonais sont connus pour être difficiles à entretenir, d’autant plus qu’ils ne passent pas au lave-vaisselle.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Couteau japonais forgé main

 

6. Katsu Couteau de Chef Kiritsuke Damas

 

Le couteau Kiritsuke est un must pour les cuisiniers japonais ! Et ce, surtout parce qu’il est polyvalent et qu’il permet de faire du hachage et les longs traits de coupe en toute précision. Ce couteau de chef est fabriqué à partir de 67 couches d’acier inoxydable damassé de qualité supérieure à haute teneur en carbone. Des méthodes de traitement thermique de précision ont été priorisées lors de sa conception afin que ses bords soient aussi bien tranchants que durables.

La lame, mesurant 120 mm et dont l’épaisseur est de 2,2 mm, affiche un excellent tranchant. Elle bénéficie d’une construction traditionnelle japonaise à affûtage convexe, dont les avantages résident dans la précision de coupe, la solidité sur le long-terme et la simplicité d’affûtage. Son manche a également été conçu pour être facile à prendre en main. Effectivement, il est conçu en bois d’ébène et prend une forme octogonale pour se maintenir fermement dans la main.

Léger de seulement 188 gr, c’est un couteau qui pourra même servir dans le domaine professionnel et qui trônera fièrement dans une cuisine grâce à ses motifs presque artistiques. D’ailleurs, il est livré avec un joli boîtier magnétique en bois si vous prévoyez de l’offrir en cadeau.

 

Les pour

Fabrication de qualité : Quel est le meilleur couteau japonais ? Beaucoup de chefs vous dirigeront vers ce modèle dont la lame est issue de 67 couches d’acier inoxydable Damas de qualité supérieure à haute teneur en carbone.

Léger et précis : Ce sont là 2 avantages non négligeables pour un couteau à utiliser par un grand chef de cuisine. C’est ce que propose ce couteau qui assure des coupes fines et propres à son utilisateur.

Rapport qualité-prix : Bien que pas cher, c’est un couteau qui peut s’utiliser dans le domaine professionnel grâce à ses matériaux de fabrication de haute qualité.

 

Les contre

Manche : Les avis des acheteurs se concentrent sur l’inconfort du manche, jugé un peu trop lourd.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Couteau japonais Higonokami

 

7. Higonokami Couteau de poche pliant XL chromé

 

Vous vous êtes peut-être demandé comment acheter un couteau japonais d’un meilleur rapport qualité-prix. Dans ce cas, on vous fait découvrir ce modèle pliable doté d’une lame aiguisée en acier qui coupe presque tout.

Par exemple, si vous vous adonnez souvent à des travaux de bricolage, vous pouvez vous en servir pour découper des feuilles de papier. Il s’emploie aussi pour les viandes ou les poissons au cas où vous égarez votre véritable ustensile de cuisine.

La partie tranchante semble assez grande pour une utilisation aisée. Ainsi, vous n’aurez pas à vous soucier qu’il soit trop petit pour tel ou tel élément. Le manche est paré d’une belle gravure affichant quelques initiales, ce qui lui donne un côté chic et moderne. Sans oublier qu’à ce prix (bas), tout le monde peut se l’offrir.

 

Les pour

Design épuré : Son style simple et pliable le rend pratique pour vous suivre n’importe où. Vous le mettez dans la poche ou dans un petit sac et le tour est joué.

Outil résistant : La lame se révèle de bonne facture même si elle a l’air fragile aux premiers abords.

Matériel polyvalent : L’article peut servir à éplucher, trancher, couper des aliments. Il découpe aussi le papier pour ceux qui aiment bricoler.

Rapport qualité-prix : Ce couteau japonais pliant reste accessible à toutes les bourses malgré ses performances.

 

Les contre

Sensible à la corrosion : Le métal utilisé dans sa fabrication demeure fragile face à l’oxydation pouvant fortement le détériorer.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Set couteaux japonais

 

8. Kai DMS.300 Shun Damas Set de 3 Couteaux Japonais

 

Ce n’est pas tout le monde qui sait où acheter un nouveau couteau japonais. De nombreux avis vous orienteront vers ce set Shun Damas composé de trois instruments pour de nombreuses raisons.

Chacun des spécimens dans ce lot a été confectionné en acier de 32 couches avec un noyau central Vg-10. Cette propriété est la garantie de leur solidité ainsi que leur ténacité. Ils assurent leur fonction en tout temps. 

Cet ensemble est constitué de trois couteaux pouvant servir à des utilisations diverses. Ils se différencient par leur taille, mais la forme et le style de chaque modèle restent identiques.

Concrètement, le plus grand pourra être employé pour les viandes et même les parties osseuses. Vous en obtiendrez des tranches simples. Pour le plus petit, on y a recours pour les découpes minimalistes ou les incisions. 

 

Les pour

Matériel anti corrosion : La lame en acier résiste très bien aux chocs et à la rouille. Ce set pourra compléter vos ustensiles de cuisine.

Coupe précise : Ils sont aiguisés dès leur mise en boîte pour que vous puissiez vous en servir de suite. Le rendu satisfera les plus à cheval sur la présentation.

Poignée ergonomique : La prise en main s’avère agréable grâce au manche lissé et arrondi.

Excellente finition : Les constructeurs ont tenu à vous offrir un produit soigné dans les moindres détails. Effectivement, l’aspect extérieur des couteaux est appréciable.

 

Les contre

Coût onéreux : Ce set affiche un prix élevé, ce qui peut contraindre certaines personnes à chercher d’autres produits.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Couteau japonais Miyabi

 

9. Miyabi 34542-161 Chutoh Miyabi 7000D

 

Les ustensiles japonais ont la particularité d’être aisément maniables tout en tranchant net. Vous ne savez pas quel couteau japonais choisir ? Alors, ce modèle Miyabi est peut-être celui qu’il vous faut. Il allie toute l’expertise ainsi que le talent nippon et la technologie allemande.

En effet, cet article possède une lame fine et aiguisée, caractéristiques principales de ce genre d’instrument. Il vous permettra de réaliser des coupes précises avec facilité et même de ciseler des oignons.

En ce qui concerne son design, il a été bien pensé pour offrir à l’utilisateur le meilleur confort possible au niveau de la main que des yeux. Par ailleurs, le manche tient aisément entre les doigts. La finition sur ce produit avec ses lignes légèrement brossées sur les parties métalliques tape dans l’œil de n’importe quel cuisinier.

La face avant de la lame présente un petit logo de la marque. Cet affichage est la preuve que ce couteau est bel et bien d’origine japonaise et non un article contrefait.

 

Les pour

Matériel de haute qualité : Il est constitué de 65 lits d’acier et composé de Micarta. Cet élément confère une grande solidité.

Métal damas : Cet instrument se montre résistant face à l’humidité, facteur qui provoque l’oxydation et la corrosion.

Excellente prise en main : On ne se fatigue pas rapidement la main après des heures de travail avec ce couteau malgré le fait qu’il soit légèrement brossé. Vous réaliserez des coupes au millimètre près avec cet ustensile. 

Design esthétique : Les multiples couches de la lame rehaussent le charme de cet article.

 

Les contre

Ustensile onéreux : Ce couteau est certes d’une excellente qualité, néanmoins, son prix reste au-dessus des moyens de la plupart des intéressés.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Guide d’achat

 

Dans la cuisine, le couteau est l’ustensile le plus utilisé pour la préparation des aliments. Et si vous cherchez un outil performant, pourquoi ne pas vous tourner vers les modèles japonais ? Dans cet article, on vous donne plusieurs conseils pour que vous puissiez choisir le vôtre sans perdre de temps.

Les différentes sortes de couteaux japonais

Sur le marché, il existe une grande variété de couteaux japonais. C’est la raison pour laquelle on a souvent du mal à opter pour un article en particulier. Si on est encore un néophyte dans le domaine, on se perd facilement dans le choix du produit adapté à nos besoins. Chaque type d’ustensile diffère par la forme, la longueur, le poids, la lame et l’utilisation. En général, on retrouve 3 principales familles qui sont entre autres :

Le Santoku : est le modèle le plus populaire. Il se distingue par son usage varié puisqu’on peut l’employer pour couper différents éléments. Il découpe efficacement les viandes, les poissons et les légumes. D’ailleurs, c’est ce qui lui a valu son nom. Ce genre de couteau japonais se montre très utile en cuisine grâce à sa polyvalence.

Le Gyoto : se caractérise par sa longue lame étroite qui est aussi tranchante. C’est un modèle dit « multi-usage » à cause du fait qu’il peut servir pour tout type de préparation. Néanmoins, il est surtout utilisé par les professionnels pour la découpe de viande. Ces éléments vous seront pratiques pour des usages variés, surtout si vous cuisinez un peu de tout.

Le Nakiri : est destiné pour la coupe de légumes ou de fruits. Sa forme rectangulaire fait que cet instrument reste très pratique pour ce genre d’utilisation. Elle mesure environ 14 à 18 cm selon le produit. Les cuisiniers aguerris l’appellent également « couteau pelle » de par sa surface plate.   

En regardant un comparatif, vous trouverez aussi des modèles de type Deba, Yangiba, Chutoh ou encore Kudamono. Vous savez désormais comment choisir les meilleurs couteaux japonais de 2022.

 

Vos besoins

Dans le cas où vous cherchez un outil en particulier, choisissez les instruments spécialisés. Par exemple, pour la découpe de poisson, le Yanagiba se révèle efficace notamment grâce à sa lame asymétrique. Par ailleurs, il est principalement utilisé pour les sushis et les sashimis. Il donne la possibilité d’effectuer des coupes précises et fines.

Il se peut que vous ayez seulement besoin d’un couteau d’appoint, dans ce cas les modèles Shotoh conviendront. De petite taille, il est particulièrement adapté pour peler, éplucher ou nettoyer les fruits et légumes. Ses dimensions restreintes vous aideront à vite vous habituer et à le manier correctement. D’autant plus qu’il coûte généralement moins cher que les autres variétés.

Pour ceux qui aiment préparer les viandes, les spécimens de type Deba seront appropriés. Grâce à sa lame pointue et robuste, il est efficace pour désosser ou découper des parties solides. Les Japonais s’en servent pour séparer les têtes de poisson dans la réalisation de sushi. Les Occidentaux l’utilisent pour faire des tranches fines de steaks en tout genre.

Le matériau de fabrication et le manche

Cet élément conditionne la longévité et l’entretien de l’ustensile. La plupart sont élaborés avec de l’acier inoxydable. Ceux-là résistent mieux à l’humidité que les autres et sont davantage susceptibles de durer plus longtemps par rapport à l’acier classique. Par contre, vu la finesse de la lame, il arrive que celle-ci se brise à la suite d’un coup plus ou moins violent.

Dans ce cas, les modèles en carbone prennent le dessus. En matière de robustesse, il n’y a pas photo. Cette catégorie met aussi plus de temps à s’émousser. Mais attention, plus la proportion en carbone augmente, plus vous aurez de mal à affûter la lame. Si vous débutez en cuisine ou n’êtes qu’amateur, nous vous conseillons alors le juste milieu. On entend souvent parler de dureté dès qu’il s’agit d’acier. Ce critère traduit en nombre de couches ou par un indice vous donne une idée de la solidité de votre outil. 

Le manche compte tout autant, car de lui va dépendre votre confort de travail. Cette partie est généralement en forme de D afin de favoriser une bonne prise en main. Vérifiez alors s’il est du côté droit ou gauche. Il existe des modèles pour les deux. On le retrouve le plus souvent en bois, d’autres fois en métal, car la lame et lui forment un seul et même bloc. L’essentiel est qu’il résiste au fil du temps.

 

 

 

Questions fréquentes

 

Q1 : Pourquoi un couteau japonais ?

Si on devait les comparer aux instruments classiques, ils se révèlent plus efficaces. Cela est d’abord dû à la lame aiguisée et pointue, caractéristique de ce type d’outil. Par conséquent, elle s’incruste aisément dans la chair des aliments. Vous pouvez vous en servir pour les viandes, les légumes, les poissons ou les fruits. Bref, ces matériels répondent à des besoins variés pour tous les intéressés.

 

Q2 : Comment utiliser un couteau japonais ?

La lame du couteau japonais pénètre au cœur de la nourriture sans la déformer. Il importe donc de bien tenir le morceau à découper avec quasiment tous ses doigts pendant que l’autre main guide celui-ci. Il est préférable de cuire un peu les légumes au préalable, mais la viande et le poisson n’en ont pas besoin. Pour des filets de poissons par exemple, tenez le couteau sur un angle de 10° et partez de la queue à la tête en effectuant des oscillations de bas en haut délicatement. 

Choisissez l’épaisseur de vos morceaux de viande tendre, et coupez là où il faut en faisant des va-et-vient. Pour les légumes plus durs, enfoncez la lame dedans en exerçant plus de pression, toujours en suivant un mouvement d’avant en arrière, comme un balancier. C’est le même principe pour émincer des oignons, du chou ou des herbes. Après utilisation, rincez de suite et séchez à l’aide d’un linge propre. Rangez au sec.

 

Q3 : Comment aiguiser un couteau japonais ?

Placez une serviette sèche sur le plan de travail, puis la pierre à aiguiser sur celle-ci. Ensuite, positionnez la tête du couteau sur l’extrémité la plus proche de vous, lame parallèle à la surface et tournée vers l’extérieur. Gardez la pointe et faites glisser sur un angle de 10° environ la lame de bas en haut afin que toute la longueur en profite jusqu’à arriver au manche. Faites plusieurs va-et-vient avec les deux côtés et une fois fini, essuyez avec un chiffon.

Si jamais vous n’en avez pas, pensez à acheter des fusils ou affuteurs spécialement conçus à cet effet. Posez le fusil sur un linge propre ou tenez-le main levée, puis placez le couteau dessus de façon à ce que la lame forme un angle de 20 à 30° avec. Coupez de fines tranches sur toute la longueur du fusil et du couteau en partant cette fois-ci du manche vers la pointe et d’un côté comme de l’autre. Pour les deux, n’exercez pas beaucoup de pression. Finissez de la même manière. Vous n’aurez pas forcément besoin de le faire après chaque usage.  

 

Q4 : Quelles sont les bonnes marques de couteau japonais ?

Il existe un grand nombre d’enseignes spécialisées dans la fabrication de cet outil. On peut citer les meilleures comme Kai, considéré comme l’un des noms les plus prestigieux dans ce domaine. On peut également parler de Kyocera qui se distingue pour ses produits faits en céramique de qualité. Mathon est aussi connu pour ses articles ayant des manches en bois, en bakélite ou Olivier. On n’oubliera pas non plus de mentionner Kitchenaid. Pour trouver le modèle parfait pour vous, vous pouvez voir un comparateur de prix sur internet.

 

Q5 : Comment entretenir un couteau japonais ?

Cette opération peut paraître lassante pour certaines personnes. Quoique vous devriez quand même maintenir votre ustensile en état pour qu’il soit performant. D’abord, évitez de le mettre dans le lave-vaisselle. Vous risquez de vite le détériorer ou pire le fragiliser puisque l’humidité produira le phénomène d’oxydation. Pour le nettoyer, préférez utiliser un liquide savonneux tout en vous assurant de le sécher rapidement. En effet, l’eau aura pour conséquence de rouiller la lame, ce qui n’est pas souhaitable. Si possible, ne disposez pas votre couteau japonais dans un tiroir, mais servez-vous d’un rangement spécialisé. Au cas où vous possédez un modèle en céramique, ne le faites pas tomber, car il se casse assez facilement.

 

 

» Vérifiez les articles des années passées

 

Ces produits ont été parmi les plus recommandés, mais maintenant ils ne sont plus disponibles

 

Haiku Kurouchi couteau japonais artisanal brut de forge Ko-Yanagi

 

Si un jour vous décidez d’opter pour un couteau japonais, sachez que ce modèle réalisé suivant la méthode de fabrication artisanale reflète le savoir-faire nippon en la matière. Effectivement, sa lame en acier non traité est à la fois robuste et solide. Cela est rendu possible grâce à son taux élevé en carbone, élément tout aussi résistant.

Cette partie se révèle donc d’une excellente qualité et garde une bonne longévité si vous la séchez convenablement après chaque lavage, voire entre deux usages. C’est sans parler du manche en bois durci qui procure beaucoup de confiance dans les gestes. 

Dans la boîte, cet outil est livré accompagné d’un morfil servant de protection du fil pendant son transport. Pour entièrement en tirer profit, il est recommandé de l’aiguiser régulièrement avec une pierre ST1/3 vendue séparément. Vous devriez également le mettre à l’abri de l’eau lorsque vous le rangez. Par ailleurs, évitez de le disposer près du lave-vaisselle et des endroits humides.

 

Les pour

Fabrication artisanale : Cette méthode ancienne permet d’apporter une touche unique à ce couteau. De plus, la finition est excellente sur ce modèle. Le résultat s’en ressent quand vous découpez du poisson cru.

Qualité de lame : Elle est en acier non traité, ce qui offre une coupe précise.

Matériel durable : Cet accessoire semble adapté pour des usages sur le long terme. Vous pouvez donc l’utiliser des années si vous en prenez soin.

Bonne prise en main : La poignée reste facile à manier. En effet, le couteau ne glisse pas et se tient aisément.

 

Les contre

Sensible aux rouilles : Cet outil ne possède pas de revêtement chromé pour le protéger. Par ailleurs, il est exposé à l’humidité ou au phénomène d’oxydation.

 

 

Tokio Kitchenware Couteau de cuisine japonais forgé main

 

Tokio Kitchenware vous propose ici un article entièrement fait main. Cette enseigne est considérée par beaucoup d’utilisateurs comme la meilleure marque de couteaux japonais du moment. Ce modèle est caractérisé par sa construction traditionnelle et sa composition. La lame et le manche ont été réalisés dans un matériau unique, c’est-à-dire en acier monobloc. La forge en une seule pièce le rend ultra résistant aux chocs.

D’un point de vue esthétique, le design de cet ustensile sort de l’ordinaire à cause de ses taches noires. Elles signalent la présence de carbone. 

Son manche tubulaire en métal ne risque pas de se casser de sitôt. À noter que cet outil a un niveau de dureté de 58 HRC suivant l’indice Rockwell. Il est parfait pour couper les viandes et les filets. Vous pouvez autant vous en servir pour les légumes. Le rapport qualité-prix de cet accessoire est aussi un point en plus.  

 

Les pour

Manche facilement maniable : Le poids de ce couteau est assez léger pour pouvoir le manipuler avec simplicité. Le confort d’utilisation n’est pas à déplorer sur cet article.

Lame ultra résistante : Elle tranche efficacement, malgré la consistance des aliments qu’on lui présente. Vous pouvez donc l’employer un bon bout de temps pour vos réalisations culinaires diverses. Le coffret de rangement y rajoute encore quelques années de plus.

Accessoire ergonomique : On apprécie beaucoup la prise en main de cet ustensile. La poignée tient aisément malgré sa forme et procure un toucher agréable.

 

Les contre

Entretien aisé : L’ensemble est fait en acier, ce qui contraindra l’utilisateur à le nettoyer au chiffon continuellement.

 

» Vérifiez les articles des années passées

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES